Retour sur le 3ème forum des plateformes coopératives : le financement des plateformes au cœur des débats

Sep 21, 2022 | Actualités

CoopCircuits participait au 3ème forum des plateformes coopératives organisé par la Coop des Communs, l’occasion de faire un point d’étape du développement de la coopérative après la 2ème édition en 2020 au cours de la laquelle notre coopérative avait remporté le prix MAIF.

 

Le 3ème forum des plateformes coopératives qui s’est tenu fin septembre 2022 à Paris avait pour thème QUELLES ALLIANCES POUR QUELLES TRANSITIONS ?
Le bilan de ce 3ème forum est satisfaisant avec :
– plus d’une centaine de participant.e.s,
– une quinzaine d’intervenant.e.s,
– 15 plateformes exposantes au villages des plateformes,
– et 2 plateformes lauréates : elocoop et osuny !
CoopCircuits intervenait sur plusieurs sujets (voir ici). Voici un court extrait des échanges, orienté vers la question du financement des plateformes, où nous avons collectivement besoin de partages d’expériences entre plateformes et d’échanges avec les financeurs pour faire changer d’échelle nos projets.

Quels apprentissages peut-on tirer des expériences récentes de financement et levées de fonds de plateformes coopératives? Quelles pistes restent à explorer ? 

 

CoopCircuits a échangé avec plusieurs porteurs de projet et des partenaires financiers (CGSCOP avec le dispositif CoopVenture et La Banque des territoires), un échange ouvert et transparent pour avancer ensemble.

A CoopCircuits, « nous cherchons des utilisateurs qui vont pouvoir financer le projet et non des financements pour chercher des utilisateurs ».
Comme le commente l’auteur de cet article qui participait à cette rencontre, c’est un « renversement total de perspective » par rapport à la logique assez classique de recherche d’investissement avant de développer un projet entrepreneurial.
CoopCircuits construit un commun numérique au service des circuits courts. Et s’appuie donc sur la communauté des utilisateurs pour le développer. L’objectif est l’autofinancement de la plateforme par les tarifs payés par les utilisateurs (les circuits courts gestionnaires de boutiques en ligne). Ainsi, nous créons un outil partagé sur lequel les circuits courts ont la main. Ainsi, notre projet trouve sa cohérence : si nous cherchons à soutenir les circuits courts dans leur prise d’autonomie par rapport aux intermédiaires, ils doivent aussi être autonomes et souverains sur leurs outils de gestion des ventes. C’est sécurisant (pas de changements intempestifs de conditions d’utilisation, un outil qui répond réellement aux besoins) et ça construit un système de distribution alimentaire alternatif, autonome, non dépendant de financements extérieurs.

La mutualisation, clé de voûte du modèle économique de CoopCircuits

Le développement de CoopCircuits se fait selon « le temps des communs », un temps nécessairement long. La communauté autour du projet a fait le choix d’un développement sobre (des charges réduites et une priorité apportée à la relation utilisateurs et au développement du logiciel) et des tarifs d’utilisation bas, pour permettre à tous les circuits courts d’avoir accès à l’outil de gestion des ventes proposé par la plateforme (1% du chiffre d’affaires généré en ligne ou contribution libre).

Nous pouvons nous permettre de tenir ce modèle parce que nous mutualisons l’infrastructure numérique au sein de la communauté internationale Open Food Network. Avec Open Food Network, nous avons collectivement évalué que le développement et la maintenance du logiciel libre sur lequel nous déployons les plateformes de vente en circuit court dans une vingtaine de pays, a un coût minimum de 600 000 euros par an. Cela fait beaucoup si une seule plateforme doit assumer ce coût, mais comme nous sommes une vingtaine d’instances à nous partager l’infrastructure, le coût est réduit.

Cela nous permet d’avoir un outil de grande qualité (imaginez la multitude de fonctionnalités développées par une communauté de développeurs aux quatre coins du monde et qui font évoluer l’outil selon les besoins des circuits courts), stable (taux de disposnibilité de la plateforme CoopCircuits.fr : 99,96%), et pérenne (un logiciel libre appartient à tout le monde, il ne peut pas être racheté, les conditions d’utilisation ne peuvcent pas changer sans consentement des utilisateurs etc.). Le tout donc à moindre coût, ce qui nous permet de développer le projet collectivement, en prenant « le temps des communs » et de la co-construction.

 

La communauté comme horizon de développement

Comme le disait Corinne Vercher-Chaptal qui a mené le projet de recherche TAPAS (« there are platforms as alternatives » ayant étudié plusieurs projets dont Open Food Network la communauté au sein de laquelle CoopCircuits mutualise le logiciel libre) en introduction du 3ème forum, les plateformes coopératives ne visent pas à rendre compétitifs des modèles de transition, mais bien des voies de bifurcation. En effet, nos projets sont nativement pensés comme des réponses aux enjeux écologiques, sociaux et démocratiques, ils créent des communautés agissantes, et visent l’émancipation (par exemple, pour CoopCircuits / Open Food Network : l’émancipation des paysan-nes face à la grande distribution et celle des distributeurs alimentaires face aux outils propriétaires de gestion de la commercialisation, la création de nouveaux circuits d’échange justes, la mutualisation du logiciel qui nous permet de mettre à disposition à bas coût un outil stable et performant de gestion des ventes en circuit court etc.).

« Ensemble qu’on va plus loin », ce n’est pas qu’un slogan pour CoopCircuits mais une réalité concrète : c’est en faisant grandir la communauté des utilisateurs de CoopCircuits (les gestionnaires de boutiques et les utilisateurs de services) que nous atteindrons l’équilibre économique et pérenniserons le commun pour en faire une alternative puissante au modèle de distribution alimentaire dominant et co-gérée par tous les acteurs engagés dans la transformation du système alimentaire. Vous croyez à CoopCircuits? Devenez ambassadeur du projet, et aidez-nous à embarquer un maximum de personnes mobilisées pour développer les circuits courts 🙂

Les débats en plénière en vidéo :

avec Nicole Alix de la Coop des communs, Florian Perret animateur de Plateformes en commun, Florentin Letissier maire-adjoint de Paris en charge de l’économie sociale, solidaire et circulaire et de la stratégie zéro déchet, Bastien Sibille de Mobicoop, Jean-Baptiste Schmider de Citiz, Pierre-Yves Gosset de Framasoft, Joachim Lebrun de l’APES, Jérôme Guisti de Metalaw et coopérative des chauffeurs privés, Emmanuelle Roux de chaudron.io et MedNum, Rémy Gerbet de Wikimedia France, Alexandre Bigot-Verdier du Pop Café et Compagnie des Tiers-Lieux et Caroline Paul de la Métropole Européenne de Lille,  réunis pour évoquer deux thématiques :

– Quelles modalités financières et juridiques pour favoriser le renforcement des projets entre collectivités publiques et plateformes ?

– Plateformes en Communs, communs numériques, médiation numérique : quelles alliances pour outiller les transitions ?

Logo CoopCircuits blanc

Lire nos conditions générales d'utilisation | Nous trouver sur GitHub

CoopCircuits est affilié au réseau Open Food Network et utilise pour délivrer son service le logiciel libre du même nom, dont le code est protégé sous licence AGPL3.  Les autres productions disponibles sur ce site sont protégées sous licence CC BY-SA 3.0.

Nous prenons soin de vos données. Voir notre politique de gestion des données et politique de cookies.